CENTRE DE CHIRURGIE DE l'ARTHROSE - CENTRE DE CHIRURGIE DE l'ARTHROSE DE LA HANCHE ET DU GENOU MARSEILLE

Le Centre de Chirurgie de l'arthrose

Vous êtes ici : Accueil » Informations Patients » Arthroscopie de hanche

Informations Patients

Interventions chirurgicales > Arthroscopie de hanche

Les progrès en chirurgie orthopédique sont constants et concernent entre autres les prothèses de hanche, les prothèses de genou, la chirurgie conservatrice (ostéotomies), la chirurgie ménisco-ligamentaire sous arthroscopie (reconstruction du ligament croisé antérieur, méniscectomie, suture méniscale…). Pour toutes ces interventions, des technologies de pointe telles que la chirurgie mini-invasive ou la chirurgie assistée par ordinateur sont aujourd'hui utilisables au quotidien.

Chirurgie conservatrice: Des interventions pour éviter l'arthrose ? I. Le conflit de hanche

Certaines pathologies sont à l'origine d'usure prématurée des articulations. Une fois l'usure instalée (arthrose), le chirurgien n'est pas (encore ...) capable de faire repousser le cartilage et est donc contraint de réaliser une arthroplastie, ou prothèse, qu'elle soit de hanche ou de genou.
Néanmoins, si l'on dépiste ces déformations à temps, des solutions chirurgicales existent afin d'éviter la dégradation de l'articulation. ON appelle cela de la "chirurgie conservatrice"
Au niveau du genou; il s'agit du genu varum ou varus dont la génèse dans l'arthrose est connue depuis des décennies et dont le traitement est l'ostéotomie de valgisation
A la hanche, la connaissance de ces pathologies est plus récent il s'agit du conflit fémoro-acétabulaire et de la dysplasie de hanche ...

LE CONFLIT FEMORO ACETABULAIRE

Femoroacetabular impingement (FAI)

Il s’agit d’une «malformation anatomique» responsable d’un contact prématuré entre la partie antérieure du col fémoral et la partie antérieure du cotyle ou acétabulum. Ces deux parties osseuses, dures, coincent les parties molles à savoir le cartilage et le bourrelet acétabulaire ou labrum. Il s’agit de lésions potentiellement pré-arthrosiques qui touchent le sujet jeune et sportif à partir de l’âge de 18-20 ans. 

 

 


 Lésion du labrum acétabulaire

 

 

  

EFFET CAME

Quand la tête fémorale n’est plus sphérique, elle est responsable d’un effet came. On parle d’asphéricité fémorale.   Si la partie antérieure du col fémoral est proéminente, on dit que le fémur est « phallique » ou en « crosse de pistolet » («pistol grip»). Il s’agit d’une déformation touchant plus volontiers l’homme. Les lésions son bilatérales une fois sur deux environs, même si un seul côté peut être douloureux.

 

  
Certains facteurs de risques ont été identifié, comme l’épiphysiolyse de la tête fémorale (ou glissement épiphysaire), qui survient dans l’adolescence, ou la fracture du col du fémur, lorsque la consolidation (ce qui exclue les fractures traitées par prothèse de hanche) n’est pas « ad integrum » c’est-à-dire comme avant.

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

EFFET PINCE

La partie antérieure du cotyle peut être aussi proéminente, responsable alors d’un effet « pince ». Il s’agit d’une déformation touchant plus volontiers la femme. Il peut s’agir d’une rétroversion acétabulaire, d’une coxa profunda ou d’une protrusion acétabulaire.


Dans 70% des cas, les deux « malformations » sont associées.

 


DIAGNOSTIC


Le patient se plaint le plus souvent plus d'une gêne que d'une réelle douleur, favorisée par la flexion de hanche, ou la rotation interne. Il s'agit au début de la maladie de symptômes "dynamiques" c'est-à-dire qui cessent au repos. Cela semble rassurant; néanmoins, c'est souvent à ce stade que ni le labrum ni le cartilage sont atteinds de manière irréversible. Une fois les lésions installées, la douleur peut être présente même en station debout, sans mouvement. Dans tous les cas, la douleur diminue au repos.

Le diagnostic est évoqué lors de l’examen clinique par « l’impingement test », c’est-à-dire la douleur provoquée lors de la mise en flexion-adduction-rotation interne de la hanche par l’examinateur, sachant que la rotation interne normale en flexion doit être supérieure à 20°. En général, la rotation externe est indolore ainsi que la rotation, membre inférieur en extension. Il s'agit donc réellement d'un test diagnostic.

 


 

La radiographie (coxométrie sur bassin de face debout et hanche de profil) peut confirmer le diagnostic.

Néanmoins, le diagnostic est le plus souvent confirmé par l’arthro-IRM, selon un protocole particulier :


TRAITEMENT


Le traitement est chirurgical. L'indication doit être bien discutée. A la différence d'une arthrose de hanche avérée (coxarthrose), où la seule solution chirurgicale (prothèse de hanche) ne doit être envisagée qu'en cas d'échec des traitement médicaux, il est important de dépister relativement tôt le conflit coxo-fémoral - et le cas échéant de le traiter- avant qu'il ne soit trop tard et que l'usure ait déjà débutée. Néanmoins, il faut savoir que l'association d'une anatomie "à risque" et de mouvements "à risque" est nécessaire pour développer des symptômes. C'est la raison pour laquelle on parle au début de pathologie "dynamique". Certains patients possèdent l'anatomie à risque, mais comme ils ne pratiquent pas d'activités sportives et/ou professionnelles à risque, ils ne développent ni symptômes, ni usure.

Techniquement, il s’agit d’enlever la bosse (lors d’un effet came) et/ou l’excès antérieur au niveau du cotyle (lors d’un effet pince). Cette intervention (ainsi que la pathologie) a été initialement décrite par Reinhold Ganz qui réalise une cicatrice extensive associée à une trochantérotomie (section du grand trochanter). Cette technique, qui a fait preuve de son efficacité, est probablement à l’origine du très faible nombre d’équipes chirurgicales françaises qui réalisent cette intervention, en raison de son agressivité. C’est la raison pour laquelle nous la pratiquons par arthroscopie lors d’une hospitalisation de très courte durée.  La reprise du sport est en général possible après 3 mois.

 


 

Pour en savoir plus

« Retour

©2007-17 CENTRE DE CHIRURGIE DE l'ARTHROSE MARSEILLE - Tous droits réservés - Conception & réalisation Answeb